samedi 23 mars 2013

STAGE de NARBONNE MARS 2013


Le 16 et 17 mars un stage a été organisé par Jean Jacques SAUVAGE à Narbonne une trentaine de stagiaire était présent.



Après un échauffement, Jean Jacques nous a longuement parlé de l’importance de l’étiquette et du maintien dans le dojo,  la position du sabre , les déplacements dans le dojo …
Il me parait bon de rappeler ces bases qui je crois font parties de la pratique du Iaido et qui sont souvent oubliées...

Ce stage était surtout orienté sur les coupes et sur la position des mains sur la tsuka ( tamago no ichi ) ,  le kiri tsuké, et les angles de coupe.

L’après-midi nous avons vu trois katas ( Soété tsuki, Soo Giri, Nuki uchi ) et nous avons mis en pratique les différentes hauteurs de coupes dans chaque kata.
Sur Soo giri les angles des trois premières coupes et  les 180° de la coupe horizontale partant de la gauche vers la droite du corps.

La  première journée de stage se termine vers 18 h les pratiquants se dispersent  et certain se rejoignent pour un repas.

Les 7 Iaidoka du club de Damiattes présents au stage se rejoignent dans un gîte à Gruissan pour un petit repas Italien très apprécié par Mathilde !

  
                                

Dimanche matin  9 h la dernière partie du stage commence par un échauffement et nous passons aux autres katas avec les mêmes remarques sur les coupes et les positions du sabre dans les différentes prises de gardes.
12 h 30 fin du stage, Jean Jacques nous donne ses dernières remarques et nous nous séparons en remerciant André et les organisateurs pour leurs investissements dans la préparation de ce stage.
Un grand merci à Jean Jacques pour son enseignement et sa gentillesse tout au long de ce stage.

Benkei


PAROLES AUX STAGIAIRES



-“Le stage était super, j’ai trouvé que j’avais bien travaillé et appris beaucoup de choses.

  J’ai trouvé Jean-Jacques Sauvage très sympa!!!”

  Voilà ce que j’ai pensé du stage

  Mathilde ( 12 ans )

-Je me suis régalé, c'est vraiment très positif de pouvoir travailler pendant plusieurs heures d'affilée. J'ai l'impression qu'au bout d'un certain temps de pratique sans discontinuité, le cerveau arrive à être plus en phase avec le reste du corps et du coup j'ai vraiment le sentiment d'avoir maitrisé un peu plus mes gestes. Les nouveaux katas appris, l'ambiance studieuse mais pas trop sérieuse et surtout la chance d'avoir pu suivre quelques enseignements d'un maitre comme Jean-Jacques SAUVAGE sont les autres ingrédients qui ont fait de ce stage une réussite globale. J'espère avoir fait honneur à notre sensei, Christian, et avoir réussi à donner le meilleur de ce qu'il nous a appris. Je serai au prochain stage, c'est sûr.
Jean-Claude


-Tout comme l'année précédente le stage fut riche d'informations et l'acceuil en fut aussi chaleureux. Les élèves du club de Damiate ont beaucoup apprécié l'enseignement de Jean Jacques. Ce stage nous a beaucoup apporté autant sur la pratique de la discipline que sur les relations humaines. Merci Jean Jacques pour tout cela et merci également a Dédé qui est toujours présent et corrige nos erreurs.je vous dis donc à l'année prochaine et surtout ne changez rien !!!A bientôt

Lydie


-Un week-end pas comme les autres ou un stage qui "forme l'esprit en Iaïdo"

 C'était mon premier stage à Narbonne avec Jean Jacques Sauvage 7ème Dan. Malgré un gymnase austère, froid et certaines inquiétudes comme à tous les premiers stages,
ce stage fut pour moi la découverte d'une autre façon d'appréhender les différents katas du Seitei Iaïdo. Des katas courts, répétitifs (comme au club) mais qui font sentir la dimension du dialogue

corporel. D'une manière générale, il y a eu beaucoup de déplacement ou l'appui du pied a toute son importance, ou la rotation de la hanche, pour exécuter la sortie du sabre, donnant à celui-ci toute

la fluidité et l'énergie nécessaire à une bonne coupe.

Jean-Jacques s'est également attardé sur le cérémonial que je pensais "connaitre", idée absurde car on ne connait rien. Ce cérémonial est plus complexe qu'il n'y parait. L'étiquette particulièrement

élaborée joue un rôle très important dans le Iaïdo, et mérite un long apprentissage très  particulier et sur lequel je dois travailler

Beaucoup de notions techniques ont été abordées. Je sais que je n'ai pas tout ingurgité, mais je dois reconnaitre que ce stage fut très bénéfique, grâce à sa bonne humeur, à un enseignement de grande qualité.

Jean Jacques a cherché à montrer le geste juste et épuré de tous les défauts afin comme lui-même le dit de nous "faire grandir avec l'âme du sabre".

En conclusion, je dirais qu'il serait faux de croire que cet art est seulement "l'art de manier le sabre". Il est bien plus que cela.

 Gérard


voir le compte rendu du stage sur le site: forum CNK/iaido/stage régional.+ commentaire !!!

Aucun commentaire: