vendredi 13 juillet 2012

Le Géant BENKEI et moi


Pourquoi me surnomme t-on Benkei ?

Durant mes années précédentes dans la pratique des arts martiaux je fus amené à pratiquer le kendo dans la région parisienne pendant plus d’une dizaine d’année.
La particularité de cet art martial est, entres autres, qu’à chaque attaque sur l’adversaire un cri est poussé : le kiai  indiquant l’endroit où l’on doit porter le coup : Koté, Men, Do, tsuki. .

Mesurant 1 m 86, d’un fort gabarit et d’une forte vocalise mon Maître japonais Katsuse Yoshimitsu Kagehiro, Soké de l’école « Sui ô Ryu » fit une comparaison physique avec le géant Benkei héros dans l’histoire du Japon.
Il m’offrit en souvenir une calligraphie faite de sa main signifiant « Benkei », cette calligraphie est exposée dans mon dojo en bonne place auprès de mes sabres.




Je remercie mon Maitre Katsusé Sensei pour ce magnifique cadeau.

Christian LUTZ

Rappel de la vie de ce géant « Benkei »

« Le géant Benkei est inséparable de Yoshitsune dans l'histoire japonaise. La légende veut que Benkei soit le fils d'un tengu (démon) des montagnes. Sa mère le porta trois ans... Il vint au monde avec toutes ses dents et les cheveux longs... et il était grand comme un enfant de 5 ans... Enfant, il fut confié au temple d'Enryaku-ji. Il était si turbulent que les moines l’appelaient Oniwara-maru. Jeune démon. Il devint bonze et prit le nom de Benkei. Un curieux bonze d'ailleurs. Haut de plus de 2 mètres, il avait la force de 10 hommes. Benkei quitta le monastère après avoir appris l'art du sabre, et partit pour Kyoto au grand soulagement des bonzes. On raconte qu'il avait fait le voeu de soulager un millier de passants de leurs sabres pour les revendre et reconstruire un temple. En fait, temple ou pas, il dépouillait tous ceux qui passaient le pont Goto. Benkei avait déjà eu 999 sabres. Ce soir là, le terrible moine se tenait au milieu du pont, sanglé dans une armure noire, naginata énorme dans les bras. Inquiétante silhouette. Il attendait sa 1000 ème victime. Soudain, dans la nuit, le son d'une flûte précéda l'arrivée d'un gamin enveloppé dans une longue cape. Benkei ne voyait que le fourreau laqué d'or qui dépassait de la cape. Un sabre de prix assurément ! ! La naginata siffla en s'abaissant. " Gamin, donne-moi ton katana et je te laisse poursuivre ton chemin " tonna Benkei. Yoshitsune, car c'était lui, leva les yeux sur le géant et son arme redoutable. " Vous êtes fou de croire que je vais vous donner mon sabre ! Retournez donc vous coucher "... Le géant Benkei resta bouche bée devant tant d'insolence de la part de ce chétif garnement. Il y aurait donc combat. Benkei leva son arme et fonça sur Yoshitsune. Celui-ci esquiva l'attaque d'un bond prodigieux et se retrouva dans le dos du géant. Le moine, furieux, se retourna vivement et lança un coup de taille formidable de sa naginata. De quoi couper un buffle en deux ! Une seconde fois, Yoshitsune esquiva le coup d'un saut agile. La lame de la naginata se ficha profondément dans une poutre du pont. Yoshitsune repoussa Benkei d'un coup de pied et tira son sabre. Le combat fut bref. Benkei, blessé, mit un genou à terre. Il était stupéfait de tant d'adresse de la part de ce jeune garçon. Blessé et vaincu, il attendit le coup de grâce. "Donnez-moi votre nom, jeune seigneur. Avant de mourir, je veux connaître le nom de mon vainqueur ". " Je suis Minamoto Yoshitsune. Et je ne veux pas votre mort", lui répondit il, en lui tendant la main. "Relevez vous et venez soigner votre blessure ". Benkei se prosterna devant son jeune adversaire. " Minamoto Yoshitsune, laissez moi être votre serviteur ". De ce jour, Benkei sera l'ombre de Yoshitsune, fidèle compagnon d'arme jusqu'au sacrifice final. »



Rencontre de Minamoto Yoshitsune et du Géant Benkei sur le pont Goto.

1 commentaire:

kitty a dit…

MERCI pour ce partage de se surnom et de cet histoire.... BENKEI

@++ kitty